Okkkaiiiii. Bon. J’ai un léger problème depuis environ 3 jours, à savoir zéro inspiration. À croire que ma vie est définitivement dédiée au boulot. Ma tête est un peu ailleurs également, rapport au fait que je suis en plein dans les planif de week-end pour les ponts du mois de mai, et que je préfère potasser ma pile de Lonely et de Routard qui s’amoncellent sur ma table basse. Je n’ai pas fait de shopping depuis des lustres (au moins 2 semaines, hein), ni testé de nouveau soin/maquillage depuis au moins une semaine. En fait, il semblerait que ma vie ait cessé d’être futile subitement. Comme ça, pouf. Du coup forcément, j’ai plus rien à raconter. Merde alors. En plus on arrive au printemps, et j’aime pas ça le printemps. On meurt de chaud dans les transports mais en même temps le fond de l’air reste frais et BIM c’est inratable, je me choppe la crève à tous les coups. On commence à ranger les manteaux, à porter des tenues plus légères qui nous renvoient cruellement à notre absence totale de bronzage. Voire même d’un léger hâle. Et c’est d’autant plus marqué chez moi que cette époque de l’année coïncide avec la fin d’une période de boulot assez démentielle. Bref, le moment idéal pour dégainer l’autobronzant, en fait. Et hop, l’inspiration revient. Article à venir donc, sur mes armes « anti-tête de navet ». C’est fantastique ce qui vient de se passer, non? La magie du monologue.

Trêves de bêtises, voici les dernières news, right now!

Gros coup de coeur pour ce manteau d’été en jacquard bleu Vanessa Bruno découvert au détour de la série spéciale mode du Elle de cette semaine. Il est aussi connu sous l’appellation de « manteau impossible à assortir avec autre chose que du denim, du blanc et du bleu » (mais je l’aime quand même) (je le vois bien avec un jean déchiré, des talons et une petite ceinture fine au niveau de la taille, histoire de pas trop virer mamie) (Nan?)

Hier est sorti au cinéma le film « nos plus belles vacances » de Philippe Lellouche, le frère de Gilles. J’ai eu la chance de le voir vendredi dernier (je ne vous dirai pas comment mais on va dire que c’est lié à mon boulot) et honnêtement, j’y suis allée à reculons, m’attendant à un remake de Camping, en pire. Big mistake. J’ai passé un super moment, ça m’a rappelé mes vacances d’été en Bretagne quand j’étais petite, c’est plein de bons sentiments mais pas que. C’est drôle et c’est émouvant. Je ne connaissais pas Philippe Lellouche et je l’ai vraiment aimé dans ce rôle de père altruiste et en même temps d’homme avec ses faiblesses. Et Dieu que Julie Gayet ressemble à Catherine Deneuve jeune. Sans oublier Gérard Darmon avec sa teinture de cheveux bien entendu. Pas le film de l’année, mais un super moment quand même, donc. Je recommande!

Sinon, en cette période de fashion week, il n’y a rien que j’aime plus que de checker quotidiennement le blog Stockholm streetsyle pour voir les looks aux sorties des défilés (chacun ses petits plaisirs, tout à fait). Ce qui me frappe particulièrement cette année c’est l’omniprésence des mix d’imprimés, une tendance qui peut s’avérer très casse gueule mais qui me plaît (sur les autres). L’occasion de décerner quelques awards, soyons fous.

Award du "je serais parfaitement capable de porter cette tenue" (j'adore)

Award du "je m'habille comme ça dès demain"

Award du "j'adore et c'est mon style"

Award du "j'adore mais c'est pas mon style"

Et enfin, award du "elle est quand même super plus classe que Carine Roitfled" (ce n'est que mon avis)

Très bonne fin de semaine à toutes!

Bécots xx

Hello les filles, tout d’abord merci pour votre enthousiasme et vos réactions sur mon dernier post, pour la peine je vous emmène bientôt dans ma salle de bains (quand elle sera propre et rangée) (non pas qu’elle soit dégueu, mais disons que j’ai une marge de progression).

Aujourd’hui, on va parler produits magiques et armes fatales. Avec mon rythme de fille super active limite workaholic (malgré moi), j’ai souvent besoin de produits miracles qui m’aident à effacer les traces de fatigue. Je vous parlais déjà du Midnight secret de Guerlain dans mon dernier post. Aujourd’hui, c’est au tour de l’eau florale au bleuet de Sanoflore de passer au banc d’essai. Le week-end dernier, je suis allée faire un tour (comme ça, innocemment) au Beauty Monop de la rue des Abbesses dans l’idée d’y acheter l’exfoliant pour cuir chevelu de Korres. La seule boutique Korres se trouve dans le 5ème (en fait je m’aperçois que je ne mets JAMAIS les pieds dans cet arrondissement) et j’avais un peu la flemme d’aller là bas, donc j’ai recherché les points de vente de la marque et ce Beauty Monop en fait partie. Grosse déception à l’arrivée, car en fait ils n’ont que les crèmes pour le corps et les shampoings. Par contre ils ont toute la gamme Christophe Robin (j’ai failli craquer) et tout un tas d’autres marques bien sympatoches, dont Sanoflore. Eau florale, marque bio, toussa toussa. Bref, ça m’a parlé et j’ai craqué pour l’eau florale au bleuet et ses vertus décongestionnantes pour les yeux, toute contente d’avoir un nouveau flacon à tester et à ajouter à ma collection (oui ça se soigne) (enfin j’espère).

Le verdict : ça ne sent pas très bon. Comme toutes ces eaux florales, d’ailleurs, qu’elles soient à la rose ou à la fleur d’oranger. Ça sent le naturel et le bio. Le sapin, quoi. Par contre, je suis plutôt satisfaite de l’efficacité du produit. J’ai eu quelques nocturnes au boulot ces derniers temps et je commence donc à avoir de très jolies cernes sous les yeux, parfois agrémentées de poches le matin au réveil (sympa hein, je vous avais prévenues). Laisser poser des cotons imbibés d’eau florale quelques minutes m’a au moins permis de me débarrasser des poches le matin. Et le soir, je l’utilise pour retirer les dernières traces de mon démaquillant.

J’utilise très peu de produit à chaque fois, quelques pshit suffisent, donc le flacon va me durer un bon bout de temps. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un produit indispensable mais pour l’instant j’aime beaucoup l’utiliser, et j’ai l’impression qu’il « réveille » ma peau!

Pour en revenir au Beauty Monop, le concept est sympa car ils ont quelques marques « de niche » (Korres, Christophe Robin, Leonor Greyl…). Mais il y a bien plus de choix au Monop à côté de chez moi qui n’est pas un Beauty Monop mais dispose d’un rayon bio et parapharmacie de MA-LADE (weleda, lierac, bioderma, phyto, nuxe, melvita, sanoflore, klorane etc…..). Voilà, c’était la minute « je suis satisfaite de mon petit Monop de quartier, tilalilaloum ».

Et vous les filles, quel est votre dernier beauty-craquage?

Sur ce je vous souhaite à toutes une très bonne semaine!