archive

La fille active se convertit au bio

Hello les filles, tout d’abord merci pour votre enthousiasme et vos réactions sur mon dernier post, pour la peine je vous emmène bientôt dans ma salle de bains (quand elle sera propre et rangée) (non pas qu’elle soit dégueu, mais disons que j’ai une marge de progression).

Aujourd’hui, on va parler produits magiques et armes fatales. Avec mon rythme de fille super active limite workaholic (malgré moi), j’ai souvent besoin de produits miracles qui m’aident à effacer les traces de fatigue. Je vous parlais déjà du Midnight secret de Guerlain dans mon dernier post. Aujourd’hui, c’est au tour de l’eau florale au bleuet de Sanoflore de passer au banc d’essai. Le week-end dernier, je suis allée faire un tour (comme ça, innocemment) au Beauty Monop de la rue des Abbesses dans l’idée d’y acheter l’exfoliant pour cuir chevelu de Korres. La seule boutique Korres se trouve dans le 5ème (en fait je m’aperçois que je ne mets JAMAIS les pieds dans cet arrondissement) et j’avais un peu la flemme d’aller là bas, donc j’ai recherché les points de vente de la marque et ce Beauty Monop en fait partie. Grosse déception à l’arrivée, car en fait ils n’ont que les crèmes pour le corps et les shampoings. Par contre ils ont toute la gamme Christophe Robin (j’ai failli craquer) et tout un tas d’autres marques bien sympatoches, dont Sanoflore. Eau florale, marque bio, toussa toussa. Bref, ça m’a parlé et j’ai craqué pour l’eau florale au bleuet et ses vertus décongestionnantes pour les yeux, toute contente d’avoir un nouveau flacon à tester et à ajouter à ma collection (oui ça se soigne) (enfin j’espère).

Le verdict : ça ne sent pas très bon. Comme toutes ces eaux florales, d’ailleurs, qu’elles soient à la rose ou à la fleur d’oranger. Ça sent le naturel et le bio. Le sapin, quoi. Par contre, je suis plutôt satisfaite de l’efficacité du produit. J’ai eu quelques nocturnes au boulot ces derniers temps et je commence donc à avoir de très jolies cernes sous les yeux, parfois agrémentées de poches le matin au réveil (sympa hein, je vous avais prévenues). Laisser poser des cotons imbibés d’eau florale quelques minutes m’a au moins permis de me débarrasser des poches le matin. Et le soir, je l’utilise pour retirer les dernières traces de mon démaquillant.

J’utilise très peu de produit à chaque fois, quelques pshit suffisent, donc le flacon va me durer un bon bout de temps. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un produit indispensable mais pour l’instant j’aime beaucoup l’utiliser, et j’ai l’impression qu’il « réveille » ma peau!

Pour en revenir au Beauty Monop, le concept est sympa car ils ont quelques marques « de niche » (Korres, Christophe Robin, Leonor Greyl…). Mais il y a bien plus de choix au Monop à côté de chez moi qui n’est pas un Beauty Monop mais dispose d’un rayon bio et parapharmacie de MA-LADE (weleda, lierac, bioderma, phyto, nuxe, melvita, sanoflore, klorane etc…..). Voilà, c’était la minute « je suis satisfaite de mon petit Monop de quartier, tilalilaloum ».

Et vous les filles, quel est votre dernier beauty-craquage?

Sur ce je vous souhaite à toutes une très bonne semaine!

À force de lire des blogs beauté et de tester des produits, j’ai vraiment progressé depuis mes débuts sur la blogo. Il faut dire qu’il y a encore quelques temps, je n’utilisais même pas d’après-shampoing. En matière de soins, j’utilisais en tout et pour tout une crème de jour, la crème hydratante peaux normales à mixtes de Garnier. Côté cheveux, un shampoing (Elsève) et de temps en temps un masque (Schwartzkopf). Point.

Je reste et resterai une Guerlain addict

J’ai commencé à m’intéresser à l’univers de la beauté lorsque j’ai effectué mon stage de fin de première année d’école, il y a 5 ans, dans une boutique Guerlain à Paris, duquel je suis repartie avec une foultitude de produits et de bon conseils (le fameux « trois » à dessiner de chaque côté du visage en appliquant la Terracota, notamment). Ma seconde année  en école ayant été extrêmement fêtarde et les conseils entendus lors de mon stage me revenant en mémoire, j’ai commencé à rajouter quelques ingrédients à ma routine de soins. À commencer par la Super Aqua lotion de Guerlain, la rolls des lotions, qui a sauvé ma peau du naufrage plus d’une fois. Je l’ai appliquée chaque matin et chaque soir pendant 2 ans : hydratation immédiate, la peau ne tire plus et est instantanément lumineuse. Pour des raisons budgétaires (40€ les 200ml ) j’ai ensuite cessé de l’acheter mais je pense y revenir très vite, tellement je n’ai jamais trouvé mieux. A cette époque, je suis également de venue accro au Midnight secret de Guerlain, nuits courtes oblige. Puis, j’ai définitivement adopté le réflexe après-shampoing. Et, il y a 2 ans, je me suis mise au gommage, au contour des yeux et au sérum (Advanced Night Repair d’Estée Lauder que j’utilise sous ma crème de nuit l’hiver, un vrai miracle). Ce fut le début de la fin, les cocos.

Avant...

... et puis..... (j'ose pas vous montrer maintenant, ça sera pour une prochaine fois)

A partir de ce moment, l’engrenage était lancé et depuis 2 ans je n’ai de cesse de découvrir et de tester de nouveaux produits. Entre temps je me suis mise à bloguer, au début absolument pas pour parler de beauté mais, force est de constater qu’il est de plus en plus question de ça ici. Ma salle de bain, encore désertique il y a quelques temps, croûle désormais sous les étagères, elles-mêmes croulant sous les paniers remplis de produits de soin et de maquillage. Pour ma douche, j’ai même investi dans une étagère téléscopique La Redoute avec 4 super étagères super spacieuses et toutes occupées au millimètre près. Bref, tout ça pour vous dire que j’ai choppé le virus pour de bon je crois. Je n’ai pas le niveau de certaines, mais ce que je vous propose ici après cette rétrospective (émouvante, n’est-ce pas), c’est de m’accompagner au quotidien dans mes découvertes de fille lambda qui se passionne chaque jour un peu plus pour cet univers des soins et des cosmétiques et qui se lance même lentement mais sûrement, dans la quête de produits bio. Même que je commence à devenir pointue, eh ouais. Hihi. Par contre je ne suis pas psychologiquement prête à lâcher la mode, qui est quand même mon premier domaine de spécialité et ce par quoi je me suis souvent démarquée aux yeux des copains. Uhuh. Smart and Fashionable va donc de plus en plus parler beauté mais pas que.

Bon, c’était le moment émotion-confession. Vu que j’imagine que vous mourrez toutes d’envie de découvrir ma super étagère de douche téléscopique, la voici en exclu sous vos yeux ébahis (le meilleur achat de ces 10 dernières années, sauf lorsqu’elle se casse la figure en pleine nuit et que je manque d’avoir une crise cardiaque) :

La trouvaille de l'année

Quelles beauty addicts êtes-vous les filles? Genre, sur une échelle de 1 à 10, vous vous situez où? (1 étant la plus minimaliste et 10 étant la plus atteinte)

xoxo