archive

La fille active prend soin d’elle

Et oui mes enfants, la beauté n’est rien d’autre qu’une guerre, et se construit donc autour de défis, missions et autres contre-attaques face aux caprices du temps, des hormones & co. Comme promis dans mon dernier post (qui date, certes, d’environ 1000 ans), aujourd’hui on va donc s’atteler à la lourde tâche de retrouver un teint hâlé pour faire honneur aux premiers rayons de soleil de l’année.

Chaque année à l’arrivée du printemps, c’est la même chose : je suis désespérée par mon teint ô combien glamourous de navet. Et encore, je ne vous parle pas de l’état de mes jambes lorsque je tente de ressortir les shorts jambes nues lors de week-end ensoleillés vers avril/mai. Et encore, j’ai la chance inouïe de conserver mon bronzage d’été longtemps, longtemps. Mais ça n’est pas suffisant.

Bref, dès le mois de mars, je commence à me préoccuper d’hâler un peu mon teint, c’est déjà ça de pris, hein. Pour ça, je suis un programme en 4 étapes.

Step 1 : le gommage

On va passer rapidement sur ce point. Tout le monde (nan?) sait qu’il faut, prélablement à toute tentative d’application d’auto-bronzant, exfolier sa peau pour éliminer les cellules mortes et ainsi avoir la garantie qu’on aura pas de vilaine trace orange au milieu de la figure.  Pour ce faire, j’utilise mon fidèle exfoliant Nuxe aux 3 roses. Et comme j’utilise rarement l’un sans l’autre, je continue en laissant poser le masque Nuxe aux 3 roses une quinzaine de minutes.

Step 2 : l’autobronzant

J’utilise depuis plusieurs années Autohélios de La Roche Posay. Je ne suis pas prête à mettre n’importe quel autobronzant sur mon visage (la peur de la trace fatale) (et orange) et La Roche Posay est vraiment une marque en laquelle j’ai entière confiance. J’en mets donc une fois, le week-end : une couche épaisse que je laisse poser 5 minutes avant d’estomper le surplus avec un coton (attention à ne pas en mettre sur les sourcils)

Step 3 : l’entretien

Pour entretenir mon tout nouveau hâle qu’il est beau, j’applique tous les soirs l’eau lactée autobronzante de Clarins avant ma crème de nuit. C’est léger, l’odeur est top, et le hâle plus naturel tu meurs. Parfait, donc (il fait partie des produits auxquels je ne suis que fidélité et dévotion) (même que j’ai jamais regretté) (pour vous dire, hein)

Step 4 : le petit plus quotidien

Je parle ici de….. tadadadadaaaaam….. la crème teintée Laura Mercier Oil Free. Quand je vous disais qu’à chaque fois que la sournoise vendeuse du stand du Printemps m’offre un produit à tester elle flaire parfaitement le pigeon qui sommeille en moi…. ou plutôt la fan inconditionnelle que je suis. Bref, cette crème teintée masque les rougeurs mais a un effet totalement nude, et avec un peu de poudre matifiante (Laura Mercier of course) par dessus, impossible de briller. Ça permet de supprimer tout « effet autobronzant » en plus.

Autre produit testé et approuvé pour un teint encore plus soutenu : la BB cream Erborian, teinte doré. Je vous épargne le laïus dessus, le produit est top, on l’a dit redit et re-redit. Une valeur sûre!

Voilà, donc, ce fameux programme « tuons le navet qui sommeille en nous ». Et vous les filles, vous avez aussi des armes secrètes ou vous êtes plutôt du genre à attendre les premières séances de bronzing?

Ah, et sinon rien à voir, mais j’ai fait un peu de tri dans ma blogroll car je me suis aperçue qu’elle ne reflétait plus vraiment mes lectures quotidiennes. Place donc à mes découvertes récentes, et aussi, ne nous le cachons pas, à un peu plus de fraîcheur et de sincérité.

xoxo (et promis j’essaie de ne pas attendre 10 JOURS avant le prochain post)

Hello les filles, tout d’abord merci pour votre enthousiasme et vos réactions sur mon dernier post, pour la peine je vous emmène bientôt dans ma salle de bains (quand elle sera propre et rangée) (non pas qu’elle soit dégueu, mais disons que j’ai une marge de progression).

Aujourd’hui, on va parler produits magiques et armes fatales. Avec mon rythme de fille super active limite workaholic (malgré moi), j’ai souvent besoin de produits miracles qui m’aident à effacer les traces de fatigue. Je vous parlais déjà du Midnight secret de Guerlain dans mon dernier post. Aujourd’hui, c’est au tour de l’eau florale au bleuet de Sanoflore de passer au banc d’essai. Le week-end dernier, je suis allée faire un tour (comme ça, innocemment) au Beauty Monop de la rue des Abbesses dans l’idée d’y acheter l’exfoliant pour cuir chevelu de Korres. La seule boutique Korres se trouve dans le 5ème (en fait je m’aperçois que je ne mets JAMAIS les pieds dans cet arrondissement) et j’avais un peu la flemme d’aller là bas, donc j’ai recherché les points de vente de la marque et ce Beauty Monop en fait partie. Grosse déception à l’arrivée, car en fait ils n’ont que les crèmes pour le corps et les shampoings. Par contre ils ont toute la gamme Christophe Robin (j’ai failli craquer) et tout un tas d’autres marques bien sympatoches, dont Sanoflore. Eau florale, marque bio, toussa toussa. Bref, ça m’a parlé et j’ai craqué pour l’eau florale au bleuet et ses vertus décongestionnantes pour les yeux, toute contente d’avoir un nouveau flacon à tester et à ajouter à ma collection (oui ça se soigne) (enfin j’espère).

Le verdict : ça ne sent pas très bon. Comme toutes ces eaux florales, d’ailleurs, qu’elles soient à la rose ou à la fleur d’oranger. Ça sent le naturel et le bio. Le sapin, quoi. Par contre, je suis plutôt satisfaite de l’efficacité du produit. J’ai eu quelques nocturnes au boulot ces derniers temps et je commence donc à avoir de très jolies cernes sous les yeux, parfois agrémentées de poches le matin au réveil (sympa hein, je vous avais prévenues). Laisser poser des cotons imbibés d’eau florale quelques minutes m’a au moins permis de me débarrasser des poches le matin. Et le soir, je l’utilise pour retirer les dernières traces de mon démaquillant.

J’utilise très peu de produit à chaque fois, quelques pshit suffisent, donc le flacon va me durer un bon bout de temps. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un produit indispensable mais pour l’instant j’aime beaucoup l’utiliser, et j’ai l’impression qu’il « réveille » ma peau!

Pour en revenir au Beauty Monop, le concept est sympa car ils ont quelques marques « de niche » (Korres, Christophe Robin, Leonor Greyl…). Mais il y a bien plus de choix au Monop à côté de chez moi qui n’est pas un Beauty Monop mais dispose d’un rayon bio et parapharmacie de MA-LADE (weleda, lierac, bioderma, phyto, nuxe, melvita, sanoflore, klorane etc…..). Voilà, c’était la minute « je suis satisfaite de mon petit Monop de quartier, tilalilaloum ».

Et vous les filles, quel est votre dernier beauty-craquage?

Sur ce je vous souhaite à toutes une très bonne semaine!