archive

Archives Mensuelles: janvier 2012

Déjà le 10ème article de la saga « je suis une fille active mais pas que ». J’y ai pris goût à cette petite saga et il semblerait que vous aussi étant donné le chantage blogo-affectif auquel j’ai droit lorsque je la zappe. Donc c’est reparti pour un tour (pour la 100ème il y aura un concours) …. (hahaha je rigole) (trop de concours sur la blogo, on va pas en rajouter… si?)

Dans la catégorie « techno addict », on commence avec une petite révolution : J’AI ENFIN REÇU MON IPHONE 4S. En blanc. Pour celles qui ne suivent pas mes péripéties sur Twitter, il faut savoir qu’SFR m’a donné un peu de fil à retordre sur ce coup là. Déjà j’étais bien sympa de me réengager après l’annonce des offres Free, donc bon. J’ai fait le calcul, quand on veut changer de téléphone et que, comme moi, on garde chaque téléphone environ 2 ans et demi, ça revient au même de rester chez son opérateur, et en plus on a le service client et la 3G Paris intra-muros, ce qui est loin d’être une garantie avec Free. Donc je me suis lancée. 1er appel à SFR, je précise à peu près 4 FOIS que je le veux en blanc, mon IPhone et, BIEN ENTENDU, la nana me le valide en noir. Le hic, c’est qu’on ne peut pas modifier les commandes, et que j’ai du attendre de le recevoir, puis de le renvoyer, et une fois prévenue par SFR qu’ils avaient bien eu mon retour, j’ai pu le recommander. Je le recommande donc en blanc, on m’indique quelques jours après sa réception dans un relais-colis près de chez moi. Je me pointe comme une fleur samedi au relai -colis (fille active oblige, je ne peux faire ce genre de choses que le samedi) et le mec me sort « la société relai-colis est venu récupérer tous les colis hier, on ne fait plus relai, désolé ». J’ai donc rappelé SFR, et, je crois, insulté légèrement la nana à l’autre bout du fil (oups). Trop c’est trop, non? J’ai fini par retrouver mon IPhone chéri dans un autre relai de mon quartier. HAPPY END.

Depuis que je l’ai, j’hallucine à chaque fois devant sa rapidité. Fini le vieux 3G qui rame (sans exagérer, à chaque fois que je touchais un truc sur mon 3G, je devais attendre au moins 30 secondes pour qu’il réagisse…). Et j’ai pu installer Instagram, youpi, je suis déjà accro, comme toute blogueuse qui se respecte! Et je lui ai acheté une petite coque transparente pour qu’il soit bien au chaud. Vous vous demandiez si c’était possible de devenir gaga devant un IPhone? La réponse est oui, donc. Hihi.

2ème bonne nouvelle du samedi, j’ai reçu mon kit PS Move et mon jeu « Dance Star PArty », gagnés sur le blog de Camille, je suis RA-VIE et je n’ai qu’une hâte : organiser une grosse séance filles à la maison pour tester toutes les choré, qui vont de Usher à LMFAO, en passant par la bonne vieille Macarena. Can’t wait! (Note à moi-même : penser à prévenir les voisins avant).

Dans la catégorie « faiblesse« , j’ai craqué au Virgin samedi aprèm sur le DVD « Mais comment font les femmes », qui n’est autre que l’adaptation du roman d’Allison Pearson, avec Sarah Jessica Parker dans le rôle principal de la working mum débordée. Vous connaissez ma passion pour SATC. Et si en plus, on aborde un sujet qui colle TELLEMENT au thème de mon blog, je ne peux qu’être totalement fan. Alors, non, je n’ai pas encore d’enfants, hein, mais disons que ça prépare psychologiquement à la suite. Dans le film, SJP a un super poste dans la finance qui l’amène à voyager aux quatre coins des Etats-Unis, 2 enfants, et un mari aussi débordé qu’elle. Donc, disons que ça m’a parlé, d’autant plus qu’ils réussissent l’exploit de rester un vrai couple, mais chuuut j’en ai déjà trop dit!

Dans la catégorie fringues, vous aurez sans doute remarqué que c’est plutôt le calme plat ici, depuis quelqus temps. En fait, je crois que j’ai fait une grosse overdose ces derniers temps, notamment avec les soldes. Mais don’t worry, je commence déjà à reluquer les toutes nouvelles collections printemps-été et je vous prépare une petite sélection pour bientôt!

Dans la catégorie « je bouge mes fesses », et bien, je suis très fière de vous annoncer que mon abonnement au Clum Med Gym est à nouveau rentabilisé! Body combat le mercredi soir, body attack et machines le dimanche après-midi…. je suis à fond! Et franchement, je suis de nouveau complètement addict, tellement ça fait du bien de se défouler.

Sur ces entrefaits, je vous souhaite une excellente semaine à toutes et je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures!

xoxo

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de quelque chose de tout aussi futile que d’habitude (don’t worry, en 2012, j’ai prévu de ne pas changer d’un pouce), et qui tient également beaucoup de place dans nos wonder girls actives.

Lorsqu’on est super active, qu’on travaille beaucoup, on a automatiquement besoin de décompresser. Et dans 90% des cas (statistique très sérieuse, établie en accord avec moi-même), cette décompression passe par « la grosse teuf du week-end ». Et bien souvent, quand on habite Paris, qu’on appartient à un certain « milieu » socio-professionnel, on finit toujours dans les mêmes soirées, où on croise les mêmes personnes, qu’il s’agisse de collègues, d’amis d’enfance, de lycée, ou d’école. Comment voir les 3/4 de son carnet d’adresse dans un seul et même endroit (et dans des états divers et variés), en gros (je résume).

C’est un sujet qui me tient vraiment à coeur car, comme pour beaucoup de choses, je passe par différentes phases en la matière. Des périodes planplan ou je préfère passer mes week-end à lire, me balader, trainailler en pyjama chez moi, à regarder des séries, téléphoner, bloguer, au lieu de sortir et donc de passer la moitié de mon week-end à dormir pour récupérer (Je suis aussi capable de m’enfermer tout un dimanche à la salle de sport) (sinon, je suis une fille équilibrée, tu sais). Et des périodes où je sors beaucoup, le vendredi comme le samedi, et où je dors l’autre moitié du temps. Je sortais énormément quand j’étais étudiante et j’ai parfois de gros coups de nostalgie en repensant à cette époque. Les soirées dans lesquelles je me rends à Paris me permettent de retrouver cette euphorie, de porter les tenues branchées qui sommeillent dans mes placards, et surtout, de profiter de mes amis que je vois forcément plus rarement que lorsque je ne travaillais pas encore. Donc bon, tout ça pour dire que quelque part, c’est nécéssaire à l’équilibre de faire la fête, même si on a des semaines super chargées et qu’on ne rêve que d’une chose : son lit!

Et comme à mon habitude, j’en profite pour vous faire une petite sélection spéciale « Party Girl »! (pour celles qui se posent la question, ces sélections ne sont en aucun cas réalisées dans le cadre de partenariats avec des marques)

Veste Topshop 49€

T-Shirt Karl by Karl Lagerfeld, en exclusivité sur Net à porter 79€

Pantalon skinny effet cuir Vero Moda 39€

Escarpins River Island, 40€ sur Asos

Bref, c’était la minute confidentio-nostalgique, je reviens dare dare à la réalité (et à mon PC pro) : allez, plus que quelque heures avant de décompresser!

xoxo