La Mode et le mode (de consommation)

Je m’aperçois que, depuis mon changement de plateforme blog, je ne fais plus que des posts mode, comme si c’était quelque chose que je m’étais efforcée de refouler depuis mes débuts sur la blogo. J’aime les côtés futile et créatif de la mode depuis que je suis en âge d’aller faire du shopping et cet intérêt se renforce avec le temps. Mon boulot me demande énormément de rigueur et de temps, et laisse peu de place à la créativité et aux loisirs ; mon blog en général, et cette passion pour la mode en particulier constituent donc un petit cocon qui me permet de déconnecter de la (dure) réalité quelques heures par semaine! Je n’aime pas tous les aspects de la mode. Je trouve les défilés de haute couture et les hordes de hispters wannabe qui squattent les rangs très peu sincères (je parle des événements et non des collections! Le travail des créateurs est, entendons nous bien, remarquable) et la fast fashion me donne parfois un peu le tournis! Non, ce qui me passionne, c’est de traquer sans fin la fringue parfaite, celle qui correspond à mon style et dans laquelle je me sentirai belle et stylée. J’ai un style bien à moi, qui n’est pas forcément très original car il repose avant tout sur des basiques mais c’est un style qui me convient et c’est bien là l’essentiel. Petit à petit, j’accumule des pièces rares, celles que je garderai longtemps et que je porterai avec toujours autant de plaisir. Et je me défends pas mal dans le registre des petits détails (accessoires, chaussures) qui font d’une base classique une tenue stylée!

Après une grosse période h&m, je reviens petit à petit vers des achats plus réfléchis, et aussi plus coûteux car de meilleure qualité. Il y a encore 3 ans, je me fournissais presque exclusivement chez Maje/Sandro et autres marques du genre. Les robes à l’époque coutaient MAX 130€. Aujourd’hui, on ne trouve plus de robes en dessous de 170€ alors que les marques n’ont pas monté en qualité, cette dernière restant très moyenne. Je me suis donc peu à peu tournée vers des enseignes moins chères et plus branchées, excédée d’être prise pour un pigeon par mes marques chouchoutes. Aujourd’hui, il m’arrive de me faire un petit plaisir Maje/Sandro mais je suis davantage attirée par des marques plus pointues et moins prévisibles on va dire.

Je préfère accumuler de belles pièces que je ne retrouverai pas sur tout le monde et craquer moins souvent pour les marques de fast fashion qui finiront à la poubelle au bout d’un an. L’avantage des pièces de qualité c’est que même si on s’en lasse, on peut toujours les revendre dans le but d’en acquérir de nouvelles. Alors que bon, h&m, point de salut en dehors de la poubelle (j’en donne parfois, mais vu les pelures, j’ai un peu honte).

Ce changement de mode de consommation s’accompagne d’un étrange phénomène : oui, maintenant je regarde systématiquement la composition des fringues que j’achète. EXIT l’acrylique et autres bullshit. Bon. Le polyester et la viscose je prends toujours. Même si la viscose ça me fait toujours peur tellement ça ressemble à RIEN quand ça sort du lave-linge :/ . Mais par exemple, lorsque j’achète un manteau d’hiver, je vais toujours m’assurer qu’il est composé d’au moins 70% de laine.

Je voulais vraiment vous expliquer ma logique de consommation car c’est quelque chose auquel je pense beaucoup, acheteuse compulsive que je suis!

Pour parvenir à mes fins (de la qualité, du pointu, du style, quoi 🙂 ) je passe beaucoup de temps à fouiner sur les e-shop, des plus connus (Asos, Mon Showroom…) aux moins connus (Place A …) en passant par ceux qui montent, qui montent (Etsy…). Et je vais régulièrement chez h&m & co mais je suis moins compulsive qu’avant, je vais prendre uniquement des pièces qui me plaisent vraiment et que je porterai souvent. Ou bien je prends, je réfléchis, et je vais me faire rembourser. Hihi. Quant à Zara, j’ai cessé d’y aller, on trouve leurs fringues sur tout le monde et elles sont beaucoup trop chères pour ce que c’est, mine de rien! Bon j’avoue, de temps à autres je shoppe un petit haut ou un petit fute pour aller bosser, mais rien de plus (on ne se refait pas, hein).

Je ne sais pas comment ce blog va évoluer côté mode, je n’ai pas vraiment de temps à consacrer à des « looks », même si j’ai un photographe de choc à la maison avec un super matos mais l’idée de passer mes samedis à shooter des looks pour mon blog me refroidit un peu, j’ai tellement de choses à faire le week-end! (Genre : les courses, le ménage, la lessive, la VIE SOCIALE, oui, oui).

Qui vivra verra, comme on dit. Tout ce que je sais pour l’instant, c’est que j’ai quelques photos à vous présenter de mes (nombreux) achats de la ligne Vanessa Bruno pour La Redoute, dont je vous parlais ici.

C’est ma créatrice préférée, alors forcément j’ai dévalisé cette collection. Et ce n’est pas grave, car si vous avez bien lu jusque là (bravo aux warriors qui l’ont fait), il se trouve que ses collections correspondent totalement à mon style, je SUIS le style Vanessa Bruno, vous voyez? 😉 Donc ça s’inscrit dans ma logique de consommation. Donc c’est la folie. Même si ça fait mal au porte-monnaie uhuhu.

A bientôt donc, pour un PRESQUE look!

xoxo

Publicités
3 commentaires
  1. Smooth a dit:

    Hey Melle Vanessa !
    Je suis trop d’accord avec toi, j’aime beaucoup ta philosophie mode !
    Quand j’ai eu mon premier salaire (ok, les 10 premiers), j’ai claqué PLEIN de fric chez H&M, Etam and co. Je gardais mes réflexes d’étudiantes (petit basique pourri mais pas cher) avec de l’argent en plus : j’avais une tonne de basiques de ces enseignes, au bout d’un moment. Mais la durée de vie est limitée alors mon armoire a très vite commencé à déborder de guenilles, même pas donnables, que j’ai jetées (je ne savais pas que ça s’appelait de la fast fashion, c’est rigolo).
    Bref ensuite, j’ai acheté des trucs plus chers, des belles pièces coup de coeur, sur BazarChic et chez 1 2 3, principalement.
    Depuis, j’attends que mon armoire désemplisse. Je craque de temps en temps à Monop ou sur la Redoute, mais c’est tout. J’ai presque arrêté d’acheter des fringues. Je fais des tris régulièrement, pour me forcer à donner ce que je ne porte pas et ne me correspond plus, pour me permettre d’acheter des nouveautés, mais mes armoires restent désespérément trop pleines.
    Et sinon, j’aime pas Zara. Je trouve la qualité moyenne, les basiques portés par tout le monde, les prix trop élevés pour ce que c’est, et les magasins bondés et surchauffés. Mais personne me comprend alors merci. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :