archive

Archives Mensuelles: novembre 2011

Aujourd’hui on va s’attaquer à un point sensible de ma vie de fille active : le régime de la working girl. Le terme de régime s’entend ici comme « habitudes alimentaires » et non comme régime en tant quel tel. Je suis résolument contre les formules soi-disant miracles dans le style de Dukan qui te promet monts et merveilles alors qu’en réalité tout ce que tu gagnes ce sont de graves carences alimentaires, un super taux de cholestérol et la reprise de 100% de ton poids d’origine à l’horizon des 2 ans.

Je suis loin d’être un modèle en matière d’hygiène alimentaire mais j’apprends petit à petit, surtout depuis que j’ai découvert que cela joue énormément sur mon état de fatigue et ma résistance au stress, mais aussi sur la santé de ma peau et de mes cheveux. Depuis l’adolescence, j’alterne entre des phases « 5 fruits et légumes et 2litre d’eau/de thé par jour » et « tout et n’importe quoi ». Donc, en gros, dès que je m’aperçois que j’ai trop fait n’importe quoi (trop de soirées, trop de junk food) je me transforme en nonne de l’alimentation jusqu’à ce que je retrouve mon poids de forme. Jusqu’à il y a 6 mois, dès que je retrouvais mon poids de forme, je me permettais à nouveau des écarts et je reprenais le poids perdu. Et ainsi de suite (avec une grosse parenthèse également pendant mes 3 années en école de commerce où là c’était 100% n’importe quoi, je me nourrissais peu et mal et je sortais beaucoup beaucoup BEAUCOUP TROP).

Mais voilà, après plus d’un an de vie active, j’ai quand même appris certains trucs et je réussis désormais à garder mon poids de forme (57kg, donc) (pour 1m73) contre vents et marées (ou presque), même si je n’ai pas forcément une vie de nonne (surtout le vendredi et le samedi soir). FIERTÉ, FIERTÉ.

Je préconise notamment la méthode de compensation des excès du week-end par une hygiène de vie irréprochable la semaine (pas de sel, des fruits, des légumes, pas de paraben, du bio-nanjsuispasdutoutentraindedevenirboboclichépariskikou).

Bon, le seul souci, c’est aussi que l’une des raisons qui fait que je réussis à garder ce poids de forme c’est que je n’ai pas la force de me faire à dîner quand je rentre du travail. Haha. (rire jaune). Mais malgré tout, petit à petit j’intègre de petits réflexes qui me permettent progressivement de gagner la guerre du yoyo!

Revue en images, s’il vous plaît.

1 – Le réflexe soupe au dîner dès la mi-octobre

Lentilles cumin, ma préférée

2 – Le réflexe « pomme » après la soupe : plein de fibres (bonne digestion) et d’anti-oxydants

3 – Le réflexe tisane après le dîner

J’ai découvert grâce à la Jolie Box de septembre les thés et mélanges de plantes bio Love Organic. Je suis complètement conquise par leurs produits ainsi que par leurs packaging et accessoires si mignons . D’ailleurs, pour Noël je veux leur mug à tisane avec filtre intégré!

Mélange détox de plantes bio, je suis accro!

Bon, alors je vous entends déjà dire que j’ai l’air super ennuyeuse avec mes aliments pas fun du tout! Mais rassurez-vous, c’est régime pain au chocolat tous les matins (il paraît que tout ce qu’on mange avant 10h du mat est éliminé durant la journée alors j’ai envie de dire PROFITONS EN!) et au déjeuner je ne fixe pas de règles particulières, j’essaie juste de prendre des légumes en accompagnement et des fruits en dessert (bon, oui, ya quand même quelques règles). Et depuis que j’ai adopté le régime pain au chocolat, je n’ai curieusement plus du tout faim dans l’après-midi, donc pas de goûter.

Et en terme de résultats concrets, ça donne quoi?

Depuis que je suis tout ce joli programme « dîner détox » :

Je suis moins fatiguée et n’ai plus de coup de barre horrible dans l’après-midi

Je résiste mieux au stress

J’ai la peau plus lumineuse

Mes cheveux tombent moins (ce qui ne m’empêche pas de faire régulièrement des cures d’Oenobiol anti-chute, ça fonctionne super bien)

Je suis donc globalement de meilleure humeur et plus performante au boulot!

Et adieu les 3 kg de trop.

Et vous, c’est quoi vos réflexes « hygiène de vie »?

Au programme de ma semaine de non working girl, de la cultuuuuuure, des rigolades, des ventes privées et des polémiques.

On commence avec un petit bijou de spectacle, dont je reviens à l’instant et qui m’a faite rire aux larmes : le One  Woman show de Bérangère Krief.

Cette fille est complètement tarée et son spectacle est une vraie perle. C’est une fille comme nous avec  ses galères de mecs, ses histoires de shopping, ses copines snob, son goût pour la télé réalité et les émissions de relooking sur M6. Son imitation de Cristina Cordula n’est que perfection, son analogie entre les hommes et les super héros à se pisser dessus (Fidèle Man et son point faible : le whisky coca vs Superman et son point faible : la kryptonite). En plus d’être drôle, elle est canon et ne se la joue absolument pas. En 2 secondes, elle accroche toute notre attention. Mon conseil : courrez-y. Ça se passe du dimanche au samedi à 19H, au théâtre du Point Virgule à Paris dans le Marais. Elle fait salle comble tous le soirs alors prévoyez le coup en réservant vos places. Une sortie idéale entre copines, j’y étais avec 7 de mes amies et on a toutes adoré.

En bonus, « l’hommage » que lui a rendu Pénélope Bagieu sur son blog!

Copyright Pénélope Jolicoeur

Sinon, je suis ENFIN allée voir Intouchables au cinéma. Après tout, il est en train de pulvériser les records d’entrées (mieux que les chtis!) mais les files d’attente m’avaient jusque là découragées. Mon verdict? Je ne vais surprendre personne en vous avouant que j’ai passé un super moment devant cette belle histoire d’amitié pleine (un peu trop?) de bons sentiments. Je vous épargne une critique en mode « intello », on en trouve déjà des tonnes sur internet et je m’appelle pas Télérama. Je me contenterai donc de : la performance de François Cluzet est exceptionnelle, les seconds rôles sont excellents, les vannes fusent : on est happés par cette histoire et on passe un super moment. 🙂

J’en arrive au point qui fait du bien et qui fait aussi du mal : les ventes privées. Malgré mes bonnes résolutions, j’ai craqué sur une toute petite minuscule trop choupinette chemise MAJE à carreaux avec un petit col blanc. La faute au samedi aprèm shopping entre copines, hein.

Tadaaaaam.

ENORME coup de coeur, elle est canon. Je l’ai portée samedi soir avec un slim brut, une ceinture GAS  et mes boots à talons Vanessa Bruno que je vous montrais ici. Résultat, mes potes ont passé la soirée à me demander si j’avais laissé mon cheval à la porte (ouais, ils sont trop marrants mes potes) mais je crois qu’elle a fait son petit effet^^. Pour le reste, j’ai rangé mes cartons d’invitation dans un coin et resterai stoïque (même pour la vente Sandro, oui oui).

Bon, et sinon, il y a un sujet qui m’a vraiment titillée cette semaine, que ce soit sur Twitter ou sur la blogo. Jeudi, un tollé général s’est formé sur Twitter suite à la publication d’un article sur ELLE.fr, qui vante les « atouts » de Kate Winslet en soulignant que oui, on peut être sublime au delà de la taille 40. Certes, la formulation n’est pas très heureuse. Oui, ELLE a toujours eu un rapport comme qui dirait particulier avec le poids. Surtout depuis 1 ou 2 ans d’ailleurs. Mais globalement, l’article affirmait simplement qu’on peut être une fille à la fois pas très mince et canon, pas de quoi fouetter un chat, donc. Vendredi, rebelote. Dans son numéro hebdomdaire, ELLE présente un article listant toutes les bonnes raisons de prendre 3 kilos. Re-tollé général sur la blogo. Et bien là, franchement ça m’a fatiguée et j’en ai eu marre. Marre des nanas (aigries? qui se sentent visées?) qui crient au scandale dès qu’on aborde le thème du poids et nous pondent des articles pathétiques et tous identiques en mode « nan mais si Kate est grosse on est toutes obèses d’abord c’est vraiment scandaleux ». Franchement, je trouve que c’est beaucoup de gaspillage de salive pour rien, surtout quand on réalise que ces articles sont plutôt destinés à remonter le moral des troupes en affirmant que justement on peut être CANON et pas maigres. Perso je suis abonnée à ELLE depuis 3 ans, j’y prends ce qui me plaît et je zappe le reste et je m’en porte très bien. Le thème du poids dans la presse féminine ne peut pas être éliminé et il faut donc apprendre à faire avec. Pour moi c’est un faux débat et malheureusement un débat sans fin. Conclusion : que celles qui ne peuvent s’empêcher de partir en croisade contre la presse féminine au moindre article sur le poids cessent de l’acheter. Ça sera bénéfique pour tout le monde.

Sur ce, je vous souhaite un bon début début de semaine et vous dis à très vite pour un nouveau post!