archive

Archives Mensuelles: novembre 2011

Aujourd’hui on va s’attaquer à un point sensible de ma vie de fille active : le régime de la working girl. Le terme de régime s’entend ici comme « habitudes alimentaires » et non comme régime en tant quel tel. Je suis résolument contre les formules soi-disant miracles dans le style de Dukan qui te promet monts et merveilles alors qu’en réalité tout ce que tu gagnes ce sont de graves carences alimentaires, un super taux de cholestérol et la reprise de 100% de ton poids d’origine à l’horizon des 2 ans.

Je suis loin d’être un modèle en matière d’hygiène alimentaire mais j’apprends petit à petit, surtout depuis que j’ai découvert que cela joue énormément sur mon état de fatigue et ma résistance au stress, mais aussi sur la santé de ma peau et de mes cheveux. Depuis l’adolescence, j’alterne entre des phases « 5 fruits et légumes et 2litre d’eau/de thé par jour » et « tout et n’importe quoi ». Donc, en gros, dès que je m’aperçois que j’ai trop fait n’importe quoi (trop de soirées, trop de junk food) je me transforme en nonne de l’alimentation jusqu’à ce que je retrouve mon poids de forme. Jusqu’à il y a 6 mois, dès que je retrouvais mon poids de forme, je me permettais à nouveau des écarts et je reprenais le poids perdu. Et ainsi de suite (avec une grosse parenthèse également pendant mes 3 années en école de commerce où là c’était 100% n’importe quoi, je me nourrissais peu et mal et je sortais beaucoup beaucoup BEAUCOUP TROP).

Mais voilà, après plus d’un an de vie active, j’ai quand même appris certains trucs et je réussis désormais à garder mon poids de forme (57kg, donc) (pour 1m73) contre vents et marées (ou presque), même si je n’ai pas forcément une vie de nonne (surtout le vendredi et le samedi soir). FIERTÉ, FIERTÉ.

Je préconise notamment la méthode de compensation des excès du week-end par une hygiène de vie irréprochable la semaine (pas de sel, des fruits, des légumes, pas de paraben, du bio-nanjsuispasdutoutentraindedevenirboboclichépariskikou).

Bon, le seul souci, c’est aussi que l’une des raisons qui fait que je réussis à garder ce poids de forme c’est que je n’ai pas la force de me faire à dîner quand je rentre du travail. Haha. (rire jaune). Mais malgré tout, petit à petit j’intègre de petits réflexes qui me permettent progressivement de gagner la guerre du yoyo!

Revue en images, s’il vous plaît.

1 – Le réflexe soupe au dîner dès la mi-octobre

Lentilles cumin, ma préférée

2 – Le réflexe « pomme » après la soupe : plein de fibres (bonne digestion) et d’anti-oxydants

3 – Le réflexe tisane après le dîner

J’ai découvert grâce à la Jolie Box de septembre les thés et mélanges de plantes bio Love Organic. Je suis complètement conquise par leurs produits ainsi que par leurs packaging et accessoires si mignons . D’ailleurs, pour Noël je veux leur mug à tisane avec filtre intégré!

Mélange détox de plantes bio, je suis accro!

Bon, alors je vous entends déjà dire que j’ai l’air super ennuyeuse avec mes aliments pas fun du tout! Mais rassurez-vous, c’est régime pain au chocolat tous les matins (il paraît que tout ce qu’on mange avant 10h du mat est éliminé durant la journée alors j’ai envie de dire PROFITONS EN!) et au déjeuner je ne fixe pas de règles particulières, j’essaie juste de prendre des légumes en accompagnement et des fruits en dessert (bon, oui, ya quand même quelques règles). Et depuis que j’ai adopté le régime pain au chocolat, je n’ai curieusement plus du tout faim dans l’après-midi, donc pas de goûter.

Et en terme de résultats concrets, ça donne quoi?

Depuis que je suis tout ce joli programme « dîner détox » :

Je suis moins fatiguée et n’ai plus de coup de barre horrible dans l’après-midi

Je résiste mieux au stress

J’ai la peau plus lumineuse

Mes cheveux tombent moins (ce qui ne m’empêche pas de faire régulièrement des cures d’Oenobiol anti-chute, ça fonctionne super bien)

Je suis donc globalement de meilleure humeur et plus performante au boulot!

Et adieu les 3 kg de trop.

Et vous, c’est quoi vos réflexes « hygiène de vie »?

Publicités

Au programme de ma semaine de non working girl, de la cultuuuuuure, des rigolades, des ventes privées et des polémiques.

On commence avec un petit bijou de spectacle, dont je reviens à l’instant et qui m’a faite rire aux larmes : le One  Woman show de Bérangère Krief.

Cette fille est complètement tarée et son spectacle est une vraie perle. C’est une fille comme nous avec  ses galères de mecs, ses histoires de shopping, ses copines snob, son goût pour la télé réalité et les émissions de relooking sur M6. Son imitation de Cristina Cordula n’est que perfection, son analogie entre les hommes et les super héros à se pisser dessus (Fidèle Man et son point faible : le whisky coca vs Superman et son point faible : la kryptonite). En plus d’être drôle, elle est canon et ne se la joue absolument pas. En 2 secondes, elle accroche toute notre attention. Mon conseil : courrez-y. Ça se passe du dimanche au samedi à 19H, au théâtre du Point Virgule à Paris dans le Marais. Elle fait salle comble tous le soirs alors prévoyez le coup en réservant vos places. Une sortie idéale entre copines, j’y étais avec 7 de mes amies et on a toutes adoré.

En bonus, « l’hommage » que lui a rendu Pénélope Bagieu sur son blog!

Copyright Pénélope Jolicoeur

Sinon, je suis ENFIN allée voir Intouchables au cinéma. Après tout, il est en train de pulvériser les records d’entrées (mieux que les chtis!) mais les files d’attente m’avaient jusque là découragées. Mon verdict? Je ne vais surprendre personne en vous avouant que j’ai passé un super moment devant cette belle histoire d’amitié pleine (un peu trop?) de bons sentiments. Je vous épargne une critique en mode « intello », on en trouve déjà des tonnes sur internet et je m’appelle pas Télérama. Je me contenterai donc de : la performance de François Cluzet est exceptionnelle, les seconds rôles sont excellents, les vannes fusent : on est happés par cette histoire et on passe un super moment. 🙂

J’en arrive au point qui fait du bien et qui fait aussi du mal : les ventes privées. Malgré mes bonnes résolutions, j’ai craqué sur une toute petite minuscule trop choupinette chemise MAJE à carreaux avec un petit col blanc. La faute au samedi aprèm shopping entre copines, hein.

Tadaaaaam.

ENORME coup de coeur, elle est canon. Je l’ai portée samedi soir avec un slim brut, une ceinture GAS  et mes boots à talons Vanessa Bruno que je vous montrais ici. Résultat, mes potes ont passé la soirée à me demander si j’avais laissé mon cheval à la porte (ouais, ils sont trop marrants mes potes) mais je crois qu’elle a fait son petit effet^^. Pour le reste, j’ai rangé mes cartons d’invitation dans un coin et resterai stoïque (même pour la vente Sandro, oui oui).

Bon, et sinon, il y a un sujet qui m’a vraiment titillée cette semaine, que ce soit sur Twitter ou sur la blogo. Jeudi, un tollé général s’est formé sur Twitter suite à la publication d’un article sur ELLE.fr, qui vante les « atouts » de Kate Winslet en soulignant que oui, on peut être sublime au delà de la taille 40. Certes, la formulation n’est pas très heureuse. Oui, ELLE a toujours eu un rapport comme qui dirait particulier avec le poids. Surtout depuis 1 ou 2 ans d’ailleurs. Mais globalement, l’article affirmait simplement qu’on peut être une fille à la fois pas très mince et canon, pas de quoi fouetter un chat, donc. Vendredi, rebelote. Dans son numéro hebdomdaire, ELLE présente un article listant toutes les bonnes raisons de prendre 3 kilos. Re-tollé général sur la blogo. Et bien là, franchement ça m’a fatiguée et j’en ai eu marre. Marre des nanas (aigries? qui se sentent visées?) qui crient au scandale dès qu’on aborde le thème du poids et nous pondent des articles pathétiques et tous identiques en mode « nan mais si Kate est grosse on est toutes obèses d’abord c’est vraiment scandaleux ». Franchement, je trouve que c’est beaucoup de gaspillage de salive pour rien, surtout quand on réalise que ces articles sont plutôt destinés à remonter le moral des troupes en affirmant que justement on peut être CANON et pas maigres. Perso je suis abonnée à ELLE depuis 3 ans, j’y prends ce qui me plaît et je zappe le reste et je m’en porte très bien. Le thème du poids dans la presse féminine ne peut pas être éliminé et il faut donc apprendre à faire avec. Pour moi c’est un faux débat et malheureusement un débat sans fin. Conclusion : que celles qui ne peuvent s’empêcher de partir en croisade contre la presse féminine au moindre article sur le poids cessent de l’acheter. Ça sera bénéfique pour tout le monde.

Sur ce, je vous souhaite un bon début début de semaine et vous dis à très vite pour un nouveau post!

 

 

 

Le titre parlera certainement aux amateurs de comptabilité (ou au moins à ceux qui n’ont pas trop séché les cours).

Mais, siiii, le FIFO, quoi. Cette technique de gestion des stocks qui consiste à vendre les marchandises dans l’ordre de leur entrée en stock.

Et bien moi en ce moment avec les fringues, c’est pareil. Je vous parlais de mes nouvelles résolutions en matière de consommation ici. Dans les faits c’est pas forcément évident (que voulez vous on ne se refait pas en 10 jours non plus, ma bonne dame) alors pour combler ma folie consumériste, j’ai entrepris de vendre mes fringues et bijoux que je ne porte plus depuis des lustres et que j’entrepose consciencieusement dans mon dressing chez mes parents pour ne pas qu’ils encombrent les placards de mon appartement parisien. En mode marmotte, tout à fait. Mine de rien ça marche plutôt pas mal comme activité, et entre EBay et Vestiaire de copines, j’ai un peu l’impression de vivre dans l’illégalité (pour ceux qui se demandent si je suis en train de me spécialiser dans la fringue tombée du camion, je précise que je parlais de cumul des activités professionnelles).

J’avais quand même oublié quel b¨¨¨¨¨ c’est toutes ces histoires de colissimo, lettres max & co, entre ceux qui partent et ceux qui arrivent (hiiiii), ceux qui se perdent aussi. Ah bah ouais, on parle quand même de La Poste, là. L’occasion aussi de redécouvrir à quel point Paypal peut être pratique.

Bref, tout ça pour vous présenter mes new stuff, acquises sans culpabiliser grâce à ma nouvelle activité à but lucratif souterraine.

Et ouais.

Call me la femme sans tête et sans bras

Infusion Kusmi Tea »Be cool » / Mug Monoprix

Ballerines Anniel

Jupe Best Mountain

Miroir de poche Oréo Birds on the wire

Secret Camouflage, Secret concealer et poudre libre fixante Laura Mercier ; Pinceau Sephora dont je vous parlais ici

Côté fringues vous constaterez à quel point je suis restée raisonnable 🙂 La jupe est « très légèrement » froissée, elle sortait à peine du colis. Malgré sa très jolie coupe, je ne suis pas certaine de la garder car je suis un peu déçue par la matière et la fermeture éclair n’a vraiment pas l’air solide. Les ballerines sont quant à elles parfaites. Elles me permettent d’ajouter un peu de glitter à mes tenues de working girl tout en restant très soft : pile ce que je recherchais!

Je vous recommande tout particulièrement l’infusion Kusmi Tea, je l’adore et j’en ai pour au moins 1an avec cette boîte de 125g : menthe poivrée (ça se sent vraiment!), verveine et réglisse, l’infusion des champions! (ou pas)

Et en guest star : pour celles qui ont lu mon dernier article, vous avez remarqué que j’ai finalement craqué pour le miroir de poche Oréo ^^

Allez, promis, ce week-end je reste sage et je me concentre sur le côté « first out » de la force!

Vous ne trouverez ni fringues ni chaussures dans ce qui va suivre : j’ai en effet décidé de me calmer sérieusement sur le sujet et de me recentrer sur les vraies choses de la vraie vie, toussa toussa. Et aussi de me soustraire définitivement au regard mi-narquois mi-désapprobateur de l’homme à chaque nouveau colis (surtout, en fait) (sans compter que nos placards ne sont pas extensibles et que je squatte environ 80% de l’espace).

Et bien, croyez moi ou pas, mais c’est fou ce qu’il y a comme jolies choses qui ne sont ni des fringues, ni des sacs, ni des chaussures! Bon par contre pour les cosmétiques, désolée mais j’ai pas pu!

Allez, c’est parti pour un petit aperçu de ma wish list de Noël en images :

#1 Planche Apple Mix  32€

#2 Mug Orange pears  18€

#3 Plateau pears  21€

#4 Miroir de poche Oréo cookie  6€

#5 Mug à tisanes avec filtre Lov Organic 26€

#6 Coffret Mad Men Saisons 1 à 3 69,90€

#7 Classic smoky eye palette Laura Mercier 90€

#8 Collier pendentif noeud Ted Baker 64€

#9 Coffret Kusmi Tea 69€

#10 Le prix Goncourt 2011 pour pas mourir idiote

#11 Coffret eau dynamisante de Clarins 44,70€

#12 Chaise Louis XVIII Maisons du Monde 159€

En ce radieux lundi matin, j’ai décidé de volontairement zapper la rubrique « ma semaine de fille inactive ». Déjà, parce qu’il vaut mieux ne pas trop s’ancrer dans ses habitudes. Et surtout, parce qu’il faut que je vous parle de mon dernier coup de coeur beauté et que cela ne peut plus attendre.

Alors je vous entends déjà marmonner que Laura Mercier, c’est un dossier sur-traité (clin d’oeil à un film de filles aux dialogues magiques). Effectivement, on en a déjà parlé ici, ici, et encore (j’en passe et des meilleurs). Mais l’idée de ce blog c’est quand de même de vous parler de ce qui me fait vibrer (oui, parfaitement, la quête de l’anti-cerne parfait, ça me fait vibrer) (toi là-bas dans le fonds, je t’entends ENCORE marmonner) donc vous aurez droit à un énième article là dessus, emprunt de l’enthousiasme le plus pur.

Samedi, donc, je me suis rendue au Printemps Haussmann, direction le stand Laura Mercier. J’ai commencé à m’intéresser à la marque via le blog de Mathilde et je suis devenue définitivement accro après réception de ma Jolie Box de septembre (je m’excuse auprès de celles qui je cite, « n’en peuvent plus d’entendre parler de ces beauty box » mais moi j’adore et j’adhère donc totalement) (seulement la Jolie Box, les autres j’aime pas). Bref, cette box contenait la base de maquillage de Laura Mercier, le « primer » comme on dit dans le jargon. Cette base fut donc essayée, adorée et adoptée. Moi qui ne porte pas de fond de temps, j’apprécie particulièrement cette base qui lisse et unifie le grain de peau. Toujours est-il que cela m’a donné envie de découvrir les autres produits de la marque.

Le stand Laura Mercier du Printemps, donc, que l’on pourrait qualifier de traquenard tant les vendeuses sont adorables et les produits merveilleux (appelez moi le bisounours de la cosmétique) m’a délesté de « quelques » euros. Petit passage en revue de mes acquisitions :

Secret Camouflage SC3

Le parfait correcteur à imperfections que je recherche depuis des années. Une texture parfaite, 2 teintes à mélanger au pinceau sur le dos de la main pour obtenir le ton parfait pour ma peau (la vendeuse m’a maquillée avec la palette n°3, qui est celle qui convient le mieux à ma carnation, afin de trouver le mélange qui convient le mieux à ma peau) et un format compact ultra pratique. Il est très sec et couvrant et il ne faut donc pas l’utiliser en anti-cernes sous peine de voir nos ridules ressortir! Je l’utilise donc sur les ailes, les coins du nez et autres petites rougeurs pour éclaircir le visage et le garde précieusement pour les jours de petites imperfections!

Secret concealer, anti-cernes hydratant

Vu que le secret camouflage ne peut être utilisé en anti-cernes, il m’en fallait donc un. Celui-ci est vraiment génial, crémeux et fondant, il s’adapte parfaitement à la peau. Il existe en plusieurs teintes, et après quelques essais, la vendeuse m’a finalement conseillé la teinte n°2. Je l’applique également au pinceau, cela permet d’être plus précise. Je l’ai utilisé ce matin, il est vraiment parfait, invisible à l’oeil nu et en même temps si couvrant!

La poudre libre fixante invisible

Bon alors là, il s’agit de l’échantillon. Ayant déjà craqué sur 2 produits, je me suis dit que c’était en effet plus raisonnable. Voyant mon engouement pour la chose, la vendeuse m’a offert une miniature (pas bête la guêpe). En me maquillant, elle a appliqué cette poudre par dessus l’anti-cernes pour le fixer ainsi que sur les ailes du nez pour fixer le secret camouflage et matifier ma peau. L’effet est réellement invisible et a tenu toute la soirée. A appliquer avec un gros pinceau. Je pense craquer une fois la miniature finie, en fait.

Le pinceau

Le pinceau Laura Mercier coûtait 33€, je suis donc passée chez Sephora pour acquérir l’équivalent à 11€. En effet, je ne possédais pas encore de pinceau « teint », c’est à dire un pinceau en poils de soie ou poils synthétiques qui puissent retenir les cosmétiques crémeux. Je n’avais que des pinceaux en poils naturels, qui sont ceux que l’on utilise pour fixer les poudres. Cette « lacune » est donc réparée!

Je suis ravie par mes achats qui vont probablement me durer un certain temps! La séance maquillage offerte par la vendeuse m’a également conquise, cela m’a permis de l’abreuver de questions sur les techniques de maquillages (un petit update de temps  autre ne fait pas de mal) et étant donné que j’avais rendez-vous 2 heures plus tard avec l’homme pour un resto, cela tombait plus qu’à pic! Et vous, à quels produits Laura Mercier êtes-vous accro?

J’avais prévu un tout autre article pour aujourd’hui, mais en fait, je m’aperçois que j’ai vraiment envie de vous parler de ce qui suit! Je n’ai pas encore fait de post beauté sur ce blog mais cela ne m’empêche pas de suivre les actualités cosméto de très près. Ma nouvelle lubie du moment, c’est le phénomène des Beauty Box qui m’a valu de m’abonner à la Jolie Box.  Cela correspond parfaitement à mon rythme de fille active qui fait de gros horaires et part souvent en déplacement car je reçois la box directement dans ma boîte aux lettres (j’ai un peu déserté Sephora depuis mon abonnement, d’ailleurs je reçois beaucoup moins de bons de réduction de leur part).

Et donc, aujourd’hui, ils ont mis en ligne sur leur site la « Very Vert Very Jolie Box« , une box édition spéciale contenant une sélection de produits bio, disponible en édition limitée et dont la livraison est prévue début décembre (très fort le coup de l’édition limitée d’ailleurs, le marketing est rondement mené, chez jolie Box!)

Le bio et moi, on est pas forcément très intimes. Mais je m’y mets petit à petit, cédant sans doute à la mode actuelle en matière de consommation mais qu’importe, j’ai la sensation que sommeille en moi une véritable adepte. Moi qui ne jurait avant que par Guerlain ou Chanel, j’ai petit à petit déplacé ma consommation vers des produits plus naturels (Nuxe, Lush) et je me surprends désormais à traîner sur les eshop bio. Oui oui, ceci est bien une sorte de coming out bio.

Je considère donc le lancement de cette box comme l’occasion inespérée de passer du côté vert de la force!

Mais que contient-elle?

Les photos qui suivent sont la propriété de Jolie Box

La box et son joli sac en coton bio

Crème pour le corps à la goyave Korres

On me dit à l’oreillette qu’il s’agirait de la crème favorite de Rihanna. Bon, perso, c’est pas ça qui m’attire dans le produit mais plutôt le parfum goyave, j’ai le pressentiment que c’est une tuerie.

Barre de massage Lush

Alors là, une précision s’impose : Lush est une marque qui utilise essentiellement des produits naturels et les fabriquent à la main dans un souci de respect de l’environnement. Mais ce n’est en aucun cas une marque bio. Le parabens et les parfums artificiels sont en effet légion dans leur gamme de produits.

Crème pour les mains Terra Humana

Shampoing énergisant Hip

Huile mutli-fonctions Nip + Fab

Sérum raffermissant à la grenade Weleda

Teint des lèvres Une

Si j’en crois le site de Jolie Box, il s’agit d’un produit qui se situe à mi-chemin entre le rouge à lèvres et le baume à lèvres. Je suis très impatiente de le tester, moi qui ne met quasiment jamais de rouge à lèvres, sa teinte nude me parle énormément!

Eau micellaire démaquillante Biolo

Etant une grande adepte des eaux micellaires, j’ai hâte d’en tester une bio! Je suis pleine d’interrogations : est-ce aussi efficace? Est-ce que cela sent aussi bon que les eaux non bio?

Thé Darjeeling First Flush

Je reconnais bien là la Jolie Box touch! C’est vraiment le petit truc en plus qui me fait préférer la jolie Box aux autres box : après Love Organic dans la Jolie Box de septembre et kusmi Tea dans celle de novembre, nous aurons l’occasion de tester le thé bio de chez Darjeeling grâce à cette green box.

La cerise (bio?) sur la sélection green :  un bon de réduction de 10€ sur le site bazar-bio sur lequel je traîne régulièrement, notamment en quête de produits REN dont je suis fan!

Vous l’aurez compris, je suis à la fois très curieuse et très impatiente de recevoir ma box bio pour tester son contenu. Merci à Mathilde et son équipe pour cette initiative!

Je n’ai plus qu’à vous donner RDV début décembre pour le verdict!

Et vous, vous êtes vous laissées tenter? Si vous êtes à 2 doigts de craquer, rendez-vous sans plus attendre sur le site de Jolie Box !

Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde!

Au mois de juin dernier, je vous expliquais mon énorme craquage pour la collection Vanessa Bruno pour La Redoute. Les coupes et la (presque) qualité Vanessa Bruno à prix raisonnables (pas donnés quand même mais rien à voir avec les prix boutiques), je n’avais pas su résister et le 15 juin, jour de la mise en ligne de la collection, j’avais illico craqué sur plusieurs pièces.

Voici un petit reminder des pièces sur lesquelles j’avais jeté mon dévolu, + celles commandées depuis (hum hum) (non, rien) :

Robe drapée en jersey de laine

Boots à talons en cuir marron glacé

Veste spencer noire en crêpe

Haut drapé en laine et viscose rose poudré

Haut drapé en laine et viscose gris chiné

Pour rappel, j’avais sélectionné les pièces que je pourrais porter au boulot, vous avez du remarqué que ma sélection sort tout droit du parfait dressing de la fille active. J’ai tout reçu sans problème, à l’exception des chaussures qui ont mis 3 mois à arriver, après moult coups de fils, mails et crises de nerfs. Je pense qu’elles n’étaient tout simplement pas en stock au moment où la collection a été mise en ligne et que La Redoute les a eu à disposition seulement à la mi-septembre. Bref, passons.

L’objet de l’article d’aujourd’hui est de vos présenter la robe et les chaussures. La coupe et la qualité de la robe sont parfaites, elle est entièrement doublée. Elle est assez chaude et sera encore plus adaptée à l’hiver. Les chaussures sont canons : confortables et de très belle qualité. Les semelles étant très glissante, j’ai cependant fait poser un patin anti-dérapant pour éviter de me retrouver sur les fesses dans la rue ou dans un hall un peu glissant!

Je vous laisse juger de ces deux pièces de la collection en images!

Mes boots et leur nouvelle semelle

Robe Vanessa Bruno La Redoute

Boots Vanessa Bruno La Redoute

Ceinture Sessun

Rouge à lèvres Make up forever Moulin Rouge 

J’espère que ça vous a plu! Si un jour je me décide à faire de vrais looks sur le blog, je demanderai à chérichou de gérer la partie photos, c’est sa passion et il a tout le matos adéquat (ça sera mieux que ça, en gros).

Bientôt sur le blog : le bilan spencer + tops.

A très vite pour un nouveau post, bonne fin de semaine à toutes!

xoxo