Claudie Pierlot (en bleu marine aussi…)

Urban Outfitters

Topshop (en bleu marine aussi)

Sessun

American Vintage

Anniel

American Vintage (en blanc et carbone aussi)

American Vintage

Une partie de mes craquages entre autres choses (genre mon casse chez Primark que j’ai eu la flemme de photographier, à base de slim à fleurs et de pull en maille fluo)

Vous l’aurez compris, cette saison j’ai misé sur des valeurs tellement sûres que je n’ai pas hésité à les prendre en plusieurs couleurs!

Bonne journée à toutes!

xx

Et oui mes enfants, la beauté n’est rien d’autre qu’une guerre, et se construit donc autour de défis, missions et autres contre-attaques face aux caprices du temps, des hormones & co. Comme promis dans mon dernier post (qui date, certes, d’environ 1000 ans), aujourd’hui on va donc s’atteler à la lourde tâche de retrouver un teint hâlé pour faire honneur aux premiers rayons de soleil de l’année.

Chaque année à l’arrivée du printemps, c’est la même chose : je suis désespérée par mon teint ô combien glamourous de navet. Et encore, je ne vous parle pas de l’état de mes jambes lorsque je tente de ressortir les shorts jambes nues lors de week-end ensoleillés vers avril/mai. Et encore, j’ai la chance inouïe de conserver mon bronzage d’été longtemps, longtemps. Mais ça n’est pas suffisant.

Bref, dès le mois de mars, je commence à me préoccuper d’hâler un peu mon teint, c’est déjà ça de pris, hein. Pour ça, je suis un programme en 4 étapes.

Step 1 : le gommage

On va passer rapidement sur ce point. Tout le monde (nan?) sait qu’il faut, prélablement à toute tentative d’application d’auto-bronzant, exfolier sa peau pour éliminer les cellules mortes et ainsi avoir la garantie qu’on aura pas de vilaine trace orange au milieu de la figure.  Pour ce faire, j’utilise mon fidèle exfoliant Nuxe aux 3 roses. Et comme j’utilise rarement l’un sans l’autre, je continue en laissant poser le masque Nuxe aux 3 roses une quinzaine de minutes.

Step 2 : l’autobronzant

J’utilise depuis plusieurs années Autohélios de La Roche Posay. Je ne suis pas prête à mettre n’importe quel autobronzant sur mon visage (la peur de la trace fatale) (et orange) et La Roche Posay est vraiment une marque en laquelle j’ai entière confiance. J’en mets donc une fois, le week-end : une couche épaisse que je laisse poser 5 minutes avant d’estomper le surplus avec un coton (attention à ne pas en mettre sur les sourcils)

Step 3 : l’entretien

Pour entretenir mon tout nouveau hâle qu’il est beau, j’applique tous les soirs l’eau lactée autobronzante de Clarins avant ma crème de nuit. C’est léger, l’odeur est top, et le hâle plus naturel tu meurs. Parfait, donc (il fait partie des produits auxquels je ne suis que fidélité et dévotion) (même que j’ai jamais regretté) (pour vous dire, hein)

Step 4 : le petit plus quotidien

Je parle ici de….. tadadadadaaaaam….. la crème teintée Laura Mercier Oil Free. Quand je vous disais qu’à chaque fois que la sournoise vendeuse du stand du Printemps m’offre un produit à tester elle flaire parfaitement le pigeon qui sommeille en moi…. ou plutôt la fan inconditionnelle que je suis. Bref, cette crème teintée masque les rougeurs mais a un effet totalement nude, et avec un peu de poudre matifiante (Laura Mercier of course) par dessus, impossible de briller. Ça permet de supprimer tout « effet autobronzant » en plus.

Autre produit testé et approuvé pour un teint encore plus soutenu : la BB cream Erborian, teinte doré. Je vous épargne le laïus dessus, le produit est top, on l’a dit redit et re-redit. Une valeur sûre!

Voilà, donc, ce fameux programme « tuons le navet qui sommeille en nous ». Et vous les filles, vous avez aussi des armes secrètes ou vous êtes plutôt du genre à attendre les premières séances de bronzing?

Ah, et sinon rien à voir, mais j’ai fait un peu de tri dans ma blogroll car je me suis aperçue qu’elle ne reflétait plus vraiment mes lectures quotidiennes. Place donc à mes découvertes récentes, et aussi, ne nous le cachons pas, à un peu plus de fraîcheur et de sincérité.

xoxo (et promis j’essaie de ne pas attendre 10 JOURS avant le prochain post)

Okkkaiiiii. Bon. J’ai un léger problème depuis environ 3 jours, à savoir zéro inspiration. À croire que ma vie est définitivement dédiée au boulot. Ma tête est un peu ailleurs également, rapport au fait que je suis en plein dans les planif de week-end pour les ponts du mois de mai, et que je préfère potasser ma pile de Lonely et de Routard qui s’amoncellent sur ma table basse. Je n’ai pas fait de shopping depuis des lustres (au moins 2 semaines, hein), ni testé de nouveau soin/maquillage depuis au moins une semaine. En fait, il semblerait que ma vie ait cessé d’être futile subitement. Comme ça, pouf. Du coup forcément, j’ai plus rien à raconter. Merde alors. En plus on arrive au printemps, et j’aime pas ça le printemps. On meurt de chaud dans les transports mais en même temps le fond de l’air reste frais et BIM c’est inratable, je me choppe la crève à tous les coups. On commence à ranger les manteaux, à porter des tenues plus légères qui nous renvoient cruellement à notre absence totale de bronzage. Voire même d’un léger hâle. Et c’est d’autant plus marqué chez moi que cette époque de l’année coïncide avec la fin d’une période de boulot assez démentielle. Bref, le moment idéal pour dégainer l’autobronzant, en fait. Et hop, l’inspiration revient. Article à venir donc, sur mes armes « anti-tête de navet ». C’est fantastique ce qui vient de se passer, non? La magie du monologue.

Trêves de bêtises, voici les dernières news, right now!

Gros coup de coeur pour ce manteau d’été en jacquard bleu Vanessa Bruno découvert au détour de la série spéciale mode du Elle de cette semaine. Il est aussi connu sous l’appellation de « manteau impossible à assortir avec autre chose que du denim, du blanc et du bleu » (mais je l’aime quand même) (je le vois bien avec un jean déchiré, des talons et une petite ceinture fine au niveau de la taille, histoire de pas trop virer mamie) (Nan?)

Hier est sorti au cinéma le film « nos plus belles vacances » de Philippe Lellouche, le frère de Gilles. J’ai eu la chance de le voir vendredi dernier (je ne vous dirai pas comment mais on va dire que c’est lié à mon boulot) et honnêtement, j’y suis allée à reculons, m’attendant à un remake de Camping, en pire. Big mistake. J’ai passé un super moment, ça m’a rappelé mes vacances d’été en Bretagne quand j’étais petite, c’est plein de bons sentiments mais pas que. C’est drôle et c’est émouvant. Je ne connaissais pas Philippe Lellouche et je l’ai vraiment aimé dans ce rôle de père altruiste et en même temps d’homme avec ses faiblesses. Et Dieu que Julie Gayet ressemble à Catherine Deneuve jeune. Sans oublier Gérard Darmon avec sa teinture de cheveux bien entendu. Pas le film de l’année, mais un super moment quand même, donc. Je recommande!

Sinon, en cette période de fashion week, il n’y a rien que j’aime plus que de checker quotidiennement le blog Stockholm streetsyle pour voir les looks aux sorties des défilés (chacun ses petits plaisirs, tout à fait). Ce qui me frappe particulièrement cette année c’est l’omniprésence des mix d’imprimés, une tendance qui peut s’avérer très casse gueule mais qui me plaît (sur les autres). L’occasion de décerner quelques awards, soyons fous.

Award du "je serais parfaitement capable de porter cette tenue" (j'adore)

Award du "je m'habille comme ça dès demain"

Award du "j'adore et c'est mon style"

Award du "j'adore mais c'est pas mon style"

Et enfin, award du "elle est quand même super plus classe que Carine Roitfled" (ce n'est que mon avis)

Très bonne fin de semaine à toutes!

Bécots xx

Hello les filles, tout d’abord merci pour votre enthousiasme et vos réactions sur mon dernier post, pour la peine je vous emmène bientôt dans ma salle de bains (quand elle sera propre et rangée) (non pas qu’elle soit dégueu, mais disons que j’ai une marge de progression).

Aujourd’hui, on va parler produits magiques et armes fatales. Avec mon rythme de fille super active limite workaholic (malgré moi), j’ai souvent besoin de produits miracles qui m’aident à effacer les traces de fatigue. Je vous parlais déjà du Midnight secret de Guerlain dans mon dernier post. Aujourd’hui, c’est au tour de l’eau florale au bleuet de Sanoflore de passer au banc d’essai. Le week-end dernier, je suis allée faire un tour (comme ça, innocemment) au Beauty Monop de la rue des Abbesses dans l’idée d’y acheter l’exfoliant pour cuir chevelu de Korres. La seule boutique Korres se trouve dans le 5ème (en fait je m’aperçois que je ne mets JAMAIS les pieds dans cet arrondissement) et j’avais un peu la flemme d’aller là bas, donc j’ai recherché les points de vente de la marque et ce Beauty Monop en fait partie. Grosse déception à l’arrivée, car en fait ils n’ont que les crèmes pour le corps et les shampoings. Par contre ils ont toute la gamme Christophe Robin (j’ai failli craquer) et tout un tas d’autres marques bien sympatoches, dont Sanoflore. Eau florale, marque bio, toussa toussa. Bref, ça m’a parlé et j’ai craqué pour l’eau florale au bleuet et ses vertus décongestionnantes pour les yeux, toute contente d’avoir un nouveau flacon à tester et à ajouter à ma collection (oui ça se soigne) (enfin j’espère).

Le verdict : ça ne sent pas très bon. Comme toutes ces eaux florales, d’ailleurs, qu’elles soient à la rose ou à la fleur d’oranger. Ça sent le naturel et le bio. Le sapin, quoi. Par contre, je suis plutôt satisfaite de l’efficacité du produit. J’ai eu quelques nocturnes au boulot ces derniers temps et je commence donc à avoir de très jolies cernes sous les yeux, parfois agrémentées de poches le matin au réveil (sympa hein, je vous avais prévenues). Laisser poser des cotons imbibés d’eau florale quelques minutes m’a au moins permis de me débarrasser des poches le matin. Et le soir, je l’utilise pour retirer les dernières traces de mon démaquillant.

J’utilise très peu de produit à chaque fois, quelques pshit suffisent, donc le flacon va me durer un bon bout de temps. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un produit indispensable mais pour l’instant j’aime beaucoup l’utiliser, et j’ai l’impression qu’il « réveille » ma peau!

Pour en revenir au Beauty Monop, le concept est sympa car ils ont quelques marques « de niche » (Korres, Christophe Robin, Leonor Greyl…). Mais il y a bien plus de choix au Monop à côté de chez moi qui n’est pas un Beauty Monop mais dispose d’un rayon bio et parapharmacie de MA-LADE (weleda, lierac, bioderma, phyto, nuxe, melvita, sanoflore, klorane etc…..). Voilà, c’était la minute « je suis satisfaite de mon petit Monop de quartier, tilalilaloum ».

Et vous les filles, quel est votre dernier beauty-craquage?

Sur ce je vous souhaite à toutes une très bonne semaine!

À force de lire des blogs beauté et de tester des produits, j’ai vraiment progressé depuis mes débuts sur la blogo. Il faut dire qu’il y a encore quelques temps, je n’utilisais même pas d’après-shampoing. En matière de soins, j’utilisais en tout et pour tout une crème de jour, la crème hydratante peaux normales à mixtes de Garnier. Côté cheveux, un shampoing (Elsève) et de temps en temps un masque (Schwartzkopf). Point.

Je reste et resterai une Guerlain addict

J’ai commencé à m’intéresser à l’univers de la beauté lorsque j’ai effectué mon stage de fin de première année d’école, il y a 5 ans, dans une boutique Guerlain à Paris, duquel je suis repartie avec une foultitude de produits et de bon conseils (le fameux « trois » à dessiner de chaque côté du visage en appliquant la Terracota, notamment). Ma seconde année  en école ayant été extrêmement fêtarde et les conseils entendus lors de mon stage me revenant en mémoire, j’ai commencé à rajouter quelques ingrédients à ma routine de soins. À commencer par la Super Aqua lotion de Guerlain, la rolls des lotions, qui a sauvé ma peau du naufrage plus d’une fois. Je l’ai appliquée chaque matin et chaque soir pendant 2 ans : hydratation immédiate, la peau ne tire plus et est instantanément lumineuse. Pour des raisons budgétaires (40€ les 200ml ) j’ai ensuite cessé de l’acheter mais je pense y revenir très vite, tellement je n’ai jamais trouvé mieux. A cette époque, je suis également de venue accro au Midnight secret de Guerlain, nuits courtes oblige. Puis, j’ai définitivement adopté le réflexe après-shampoing. Et, il y a 2 ans, je me suis mise au gommage, au contour des yeux et au sérum (Advanced Night Repair d’Estée Lauder que j’utilise sous ma crème de nuit l’hiver, un vrai miracle). Ce fut le début de la fin, les cocos.

Avant...

... et puis..... (j'ose pas vous montrer maintenant, ça sera pour une prochaine fois)

A partir de ce moment, l’engrenage était lancé et depuis 2 ans je n’ai de cesse de découvrir et de tester de nouveaux produits. Entre temps je me suis mise à bloguer, au début absolument pas pour parler de beauté mais, force est de constater qu’il est de plus en plus question de ça ici. Ma salle de bain, encore désertique il y a quelques temps, croûle désormais sous les étagères, elles-mêmes croulant sous les paniers remplis de produits de soin et de maquillage. Pour ma douche, j’ai même investi dans une étagère téléscopique La Redoute avec 4 super étagères super spacieuses et toutes occupées au millimètre près. Bref, tout ça pour vous dire que j’ai choppé le virus pour de bon je crois. Je n’ai pas le niveau de certaines, mais ce que je vous propose ici après cette rétrospective (émouvante, n’est-ce pas), c’est de m’accompagner au quotidien dans mes découvertes de fille lambda qui se passionne chaque jour un peu plus pour cet univers des soins et des cosmétiques et qui se lance même lentement mais sûrement, dans la quête de produits bio. Même que je commence à devenir pointue, eh ouais. Hihi. Par contre je ne suis pas psychologiquement prête à lâcher la mode, qui est quand même mon premier domaine de spécialité et ce par quoi je me suis souvent démarquée aux yeux des copains. Uhuh. Smart and Fashionable va donc de plus en plus parler beauté mais pas que.

Bon, c’était le moment émotion-confession. Vu que j’imagine que vous mourrez toutes d’envie de découvrir ma super étagère de douche téléscopique, la voici en exclu sous vos yeux ébahis (le meilleur achat de ces 10 dernières années, sauf lorsqu’elle se casse la figure en pleine nuit et que je manque d’avoir une crise cardiaque) :

La trouvaille de l'année

Quelles beauty addicts êtes-vous les filles? Genre, sur une échelle de 1 à 10, vous vous situez où? (1 étant la plus minimaliste et 10 étant la plus atteinte)

xoxo

BEAUCOUP trop de choses à vous raconter pour ce que je qualifierais de quinzaine de fille pas active! En vrai je suis TROP active, j’ai des horaires de maboule et plus vraiment de vie sociale/perso depuis quelques temps. Les week-end arrivent, et j’ai juste envie de dormir 48h d’affilé, telle une énorme loque. Mais comme loquer n’est pas bon pour le moral, je me concocte quand même un planning bien bien chargé mais sans trop de sorties pour pouvoir profiter d’au moins une matinée de mon week-end.

Et voilà ce que ça donne :

Côté livres : j’ai terminé la biographie de Brigitte Bardot de Marie-Dominique Lelièvre. C’est pas le livre de l’année mais j’ai bien aimé quand même cette histoire de Don Juan au féminin. J’ai donc refait un plein le week-end dernier : « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle, « L’indésirable » de Sarah Waters et le guide du routard 2012 sur Berlin que j’ai déjà épluché et annoté (hâte, hâte, hâte). J’ai également envie de m’offrir la biographie d’YSL, toujours de Marie-Dominique Lelièvre.

Côté cocooning : une pile de magazine à lire, des livres à commencer, des soins à tester, des week-end à préparer… ça s’annonce chargé!

Jupe h&m 19,95€

Côté fringues : c’est un peu le calme plat en ce moment. J’ai plus envie d’investir dans des voyages ou des soins/maquillage. J’ai quand même dégoté cette petite jupe chez h&m le week-end dernier pour 19€ je n’allais pas me priver. Et ça ne m’empêche malheureusement pas de baver sur cet afflux de nouveautés printemps/été 2012 (sauf le pastel, ça ne passera pas par moi, pas envie de ressembler à une dragée) (je préférais le color block, c’est moi qui vous le dis).

Ah, et j’ai reçu ma commande Zara. C’était la première fois que je commandais sur leur site et leur service de livraison est top top top. Les fringues commandées viennent directement d’Espagne et transitent par une société de transport. Dès que cette société reçoit notre commande, elle envoie un sms pour nous inviter à prendre RDV pour une livraison. Les livraisons ont lieu du lundi au samedi entre 8h et 13h, et le fait qu’ils livrent le samedi est juste une bénédiction pour toutes les working girls. Et en images ça donne ça, donc :

Les articles sont enveloppés dans du papier de soie, rien à dire!

Côté sport : j’ai été malade ces derniers temps donc j’ai un peu levé le pied de ce côté là. Je m’y remets donc officiellement ce week-end avec 2 séances de sport programmées ce week-end.

Côté alimentation : je crois que j’ai totalement renoncé à cuisiner. Je ne culpabilise pas , on ne peut pas être au four et au moulin (cest le cas de le dire). Restos, sushis à emporter, soupe picard, le trio gagnant.

Et voilà pour les dernières news!

Je vous souhaite à toutes une excellente semaine!

xoxo

Allez, on continue dans les défis beauté, apparemment ça va être mon leitmotiv du 1er semestre 2012 (et peut-être même de toute l’année, tiens) donc allons-y!

Vous l’aurez remarqué, les bonnes résolutions cheveux sont au centre de mes préoccupations en ce moment. Mais (le mais a son importance, on ne va pas parler chevaux, tadaammmm), je vous avais également parlé de mes sourcils lorsque j’avais établi ma wishlist beauté de 2012, et plus particulièrement de ma volonté de pousser la porte de l’Atelier du sourcil pour faire une restructuration (la première de toute ma vie) et avoir une fois pour toutes une ligne de sourcils nickel. Et bien c’est chose faite, les amis. J’en profite pour remercier Smooth, sans qui tout ça ne serait arrivé (larme).

Alors, comment ça s’est passé? J’ai pris RDV à l’Atelier du sourcil du boulevard Malesherbes. J’y suis allée. J’ai été prise à l’heure (joie) (ça compte beaucoup). J’ai pleuré (beaucoup) pendant l’épilation. Franchement c’était un moment super désagréable, les larmes coulaient toutes seules. Mais le résultat m’a bluffée : ligne parfaite, tout simplement, et mon regard s’en trouve agrandit d’autant. Maintenant, le nouveau défi, c’est de réussir à me discipliner pour y retourner tous les 4/6 semaines pour entretenir tout ça. Et résister  la tentation (très forte, la tentation) de le faire moi-même.

Petite anecdote sympa parce que c’est vous : l’esthéticienne me sort « oh une petite larme, c’est normal, c’est nouveau pour vous, il faut souffrir pour être belle, c’est le début pour vous mais vous verrez ». Moi : « euuuh, meuf, j’ai 25 ans ». (je l’ai pas dit comme ça, évidemment, mais ça voulait dire ça). Résultat des courses je lui demande son âge, elle en avait 22. Haha (un jour je serai contente de faire jeune, mais à mon sens le problème c’est surtout que les lycéennes font de plus en plus vieilles et ont toutes l’air d’avoir 25 piges) (ça vaut pas le coiffeur qui m’a sorti « Alors, le bac?? au mois de juillet ») (Bref).

Sinon, dans la catégorie « je chouchoute mes cheveux » j’ai encore craqué. Pour le soin Phyto Secret de la marque Phyto. Une crème de nuit pour cheveux, tout à fait. Qui sent super bon. Qui fait les cheveux tout doux, ne se rince pas ET ne salit pas l’oreiller (détail très important à mes yeux). Je vous le recommande donc vivement, c’est un produit dont je ne peux déjà plus me passer.

Sinon, ça vous plaît qu’on parle de plus en plus beauté ici? J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur la question!

A très vite, et promis, je vous fait un article plus généraliste très vite🙂

xoxo